TÉLÉCHARGER UBUNTU 14.04 64 BITS FRANÇAIS

Donc à partir de ce choix effectivement, ils n’ont pas le choix. Si vous avez été rapide lors de vos configuration, l’installeur d’Ubuntu vous affiche un diaporama marketing vantant avec moult superlatifs les qualités de la distribution, ses nouvelles fonctionnalités et les offres commerciales de Canonical. A la limite si ils disaient « Compatible PC bit »… Faut arrêter les conneries, ça ce genre de nommage est juste pour les personnes voulant simplifiant pour leur cible sans rien avoir à foutre de la complexité de la réalité, et ça merdera le jour ou l’amd64 ne sera plus majoritaire mais plutôt arm64 ils vont s’amuser… Tu parlais de réducteur et incorrect, dire « bit » à la place de i ou ix86 est carrement réducteur bit ne veut pas dire i, i n’est qu’un bit parmi d’autres et c’est tloin d’être correct vu qu’une tonne de machines bit ne sont pas supportées par la distro bit , c’est juste parfois par chance compatible. Obtenez l’édition francophone d’Ubuntu-FR: Et encore, c’est parce que j’ai eu la brillante idée d’aller trifouiller Compiz juste après la mise à niveau.

Nom: ubuntu 14.04 64 bits français
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 32.67 MBytes

Une fois l’installation terminée, vous devriez obtenir un message semblable à celui ci-dessous:. Plusieurs choix s’offrent à vous Ubuntu ne vous proposera que certains choix suivant votre situation:. Convergence, convergence et convergence Tous les efforts de Canonical et d’une partie significative de la communauté sont actuellement concentrés sur la création d’un environnement convergent complet. A la limite si ils disaient « Compatible PC bit »… Faut arrêter les conneries, ça ce genre de nommage est juste pour les personnes voulant simplifiant pour leur cible sans rien avoir à foutre de la complexité de la réalité, et ça merdera le jour ou l’amd64 ne sera plus majoritaire mais plutôt arm64 ils vont s’amuser… Tu parlais de réducteur et incorrect, dire « bit » à la place de i ou ix86 est carrement réducteur bit ne veut pas dire i, i n’est qu’un bit parmi d’autres et c’est tloin d’être correct vu qu’une tonne de machines bit ne sont pas supportées par la distro bit , c’est juste parfois par chance compatible. On appellerait ça des PPA par exemple. Par exemple, en sortant une nouvelle version tous les six mois? Peu de nouveautés ayant une influence sur les dérivées d’Ubuntu ont eu lieu, Canonical ayant principalement peaufiné Unity 7 en parallèle au développement de la version mobile.

Elle est principalement destinée à être utilisée sur des ordinateurs de bureau, des portables ou des mobiles. Une version ordinaire d’Ubuntu n’est maintenue que 14.044 9 mois, ce qui la déconseille de fait aux utilisateurs peu avertis ainsi qu’aux entreprises qui ne souhaitent pas mettre à jour leurs machines aussi régulièrement. Tous les deux ans, une version dite LTS sort et offre, quant à elle, un maintien de 5 ans. Le maintien concerne à la fois la correction des bogues fonctionnels et de sécurité.

Le gestionnaire de grançais à jour permet de passer directement d’une LTS à la suivante sans passer par les versions intermédiaires. Notez cependant que la migration depuis Ubuntu En attendant, les impatients peuvent migrer via la commande update-manager -d. Canonical emploie une équipe spécifique pour maintenir tous les paquets du dépôt main.

Le contenu des autres dépôts est maintenu du mieux possible par Canonical et la communauté. Certaines des distributions officielles dérivées d’Ubuntu disposent, elles aussi, d’un support à long terme et bénéficient, de ce fait, du label LTS. Alors que la précédente version utilisait Linux 3. Toujours du côté technique de la force, on trouvera GCC 4. Unity, l’interface utilisateur pour GNOME 3 développée par Ubuntu, a reçu de nombreuses améliorations détaillées dans cet article d’Ubuntuser.

En effet, après plusieurs années de travail, le nouveau décorateur de fenêtre pour Unity est enfin disponible. Ce bitd permet d’utiliser un menu local intégré dans la barre de titre à la place du menu global intégré dans la barre globaleun redimensionnement en temps réel des fenêtres et l’introduction de véritable coins arrondis dans celles-ci, ces derniers ayant ubunty un léger effet pixelisé.

Par ailleurs, il est maintenant possible de faire des recherches dans le mode exposé, ce qui peut-être pratique lorsqu’on cherche du contenu précis parmi de nombreuses fenêtres. L’écran de verrouillage est maintenant directement géré par LightDM, ce qui améliore la sécurité de l’ensemble, la rapidité du processus de verrouillage et de déverrouillage et permet une meilleure intégration visuelle du-dit écran dans l’environnement de bureau.

Enfin, les possesseurs d’écran très haute définition seront heureux d’apprendre que ces derniers sont désormais totalement pris en charge.

LibreOfficela suite bureautique libre fournie par défaut avec Ubuntu, a elle aussi été mise à jour. La nouvelle version 4. Au final, cette nouvelle mouture apporte des évolutions appréciables mais relativement peu nombreuses. LTS oblige, une bonne partie du temps de développement a consisté à traquer puis corriger divers bugs au travers de l’interface, ceci afin de simplifier la maintenance bbits l’ensemble pour les 5 ans à venir.

  TÉLÉCHARGER SUBTITLE EDIT 1.8.13 GRATUITEMENT

Ça faisait plusieurs versions que Rekonq était devenu le navigateur web par défaut. Un équivalent Kubuntu du gestionnaire de pilotes matériels présent depuis quelques années dans Ubuntu a été introduit en remplacement de Jockey-KDE. Un nouvel outil pour gérer les pavés tactiles touchpads a été introduit.

Un nouveau plasmoïde pour la gestion du réseau débarque. Il remplace complètement le précédent qui commençait à être vieillissant.

Pour le reste, on notera l’arrivée de nouvelles notifications systèmes, du SDK KDE, l’amélioration des paramètres de langue, l’introduction de KDE Telepathy et bien d’autres choses encore. Cette nouvelle version de Xubuntu apporte plusieurs nouveautésdont beaucoup de changements au niveau de l’interface graphique. Comme pour Ubuntu, l’ancien écran de verrouillage a été retiré au profit de Light Locker, l’écran de verrouillage fourni par LightDM.

On notera également l’arrivée d’un nouveau fond d’écran par défaut et l’ajout dans les dépôts d’un paquet contenant les papiers peints issus d’un concours communautaire. Parmi les nombreux logiciels présents dans les dépôts qui ont été mis à jour, plusieurs sont fournis par Xubuntu à l’installation.

Cette version de Lubuntu apporte peu de changementsla principale nouveauté étant que ce système d’exploitation est, pour la première fois, maintenu à long terme.

Ubuntu 14.04 LTS (« The Trusty Tahr »)

Un soin tout particulier bitw néanmoins avoir été porté au rafraîchissement de l’interface, avec l’arrivée d’un nouveau thème, d’un nouvel ensemble d’icônes et d’une nouvelle interface de configuration pour LXSession. Cette variante dédiée au monde de l’éducation hérite de tous le travail qui a été fait sur le bureau Ubuntu standard. Une nouvelle version majeure 5. Celle-ci se veut plus rapide, plus économe en bande passante et plus fiable.

Toujours dans le même domaine, on remarquera le passage de l’outil d’administration de vrançais informatique Epoptes en version 0.

ubuntu 14.04 64 bits français

Cette nouvelle mouture d’Ubuntu voit débarquer LXC en version 1. On notera qu’il permet maintenant de faire tourner un conteneur sans aucun privilège le root du conteneur ne doit plus forcément correspondre au root de l’hôte.

Pour rappel, LXC est un ensemble d’outils relativement bas niveau qui permettent de gérer tous les aspects de la vie d’un conteneur, tandis que Docker vient au dessus pour fournir une interface simple ainsi qu’une série de fonctionnalités intéressantes comme le packaging, le versionnement et d’autres gourmandises dont les barbus raffolent. Pour résumer, il n’y a maintenant plus qu’un apt install docker.

Le serveur Web nginx a intégré le dépôt maince qui signifie qu’il sera maintenu officiellement par Canonical pendant toute la durée de cette LTS. Du côté des autres avancées notables, on citera par exemple Xen 4. Énormément de travail a été fait sur cette version, apparue pour la première fois il y a 6 mois.

Ceux-ci embarqueront très probablement cette version Le support du Galaxy Nexus et du Nexus 7 version a été abandonné pour se concentrer sur du matériel plus récent et donc plus proche de ce qui sera proposé dans le commerce prochainement.

Le Nexus 7 version est maintenant pris en charge officiellement. Celui-ci permet par exemple, en mode paysage, d’afficher simultanément deux applications: Beaucoup de mises au point, d’optimisations et de fonctionnalités importantes ont été ajoutées service pour les notifications Push, gestion des téléphones double SIM, des doubles appels, de la mise en attente, système d’alarme, synchronisation du calendrier et des contacts, notification lorsqu’une mise à jour est disponible….

Beaucoup d’autres choses sont dans les tuyaux et arriveront prochainement via les mises à jour. On citera par exemple la prise en charge des MMS. Comme auparavant, faire glisser un doigt du bord droit de l’écran vers la gauche permet de passer à l’application suivante l’ensemble des applications lancées formant une pile.

Sous le capot, on notera principalement le passage à une base Android 4. Alors qu’on pouvait qualifier la version Les téléphones qui sortiront dans le commerce ne profiteront certes pas d’un OS aussi mature qu’un Android, mais le résultat devrait rester honorable.

Le nom de code de la version Tous les efforts de Canonical et d’une partie significative de la communauté sont actuellement concentrés sur la création d’un environnement convergent complet. Mieux qu’un long discours, voici une vidéo montrant une application utilisant le SDK Ubuntu fonctionner sur un téléphone, une tablette et un PC. Le tout sans faire régresser l’expérience utilisateur actuelle.

Il y a objectivement peu de chance que ce travail titanesque soit achevé d’ici la Le gestionnaire de fichier et le panneau des paramètres système sont par exemple pressentis, en remplacement de Nautilus et du fork actuel de Gnome Control Center.

  TÉLÉCHARGER LECTEUR VIRTUEL DAEMON TOOLS

Quand on voit ce qui a été fait et que l’on voit vers où Canonical se dirige Ubuntu PC, Smartphone, Tablette, TVje n’arrive pas à comprendre pourquoi ils ont décidé d’arrêter le service Ubuntu One. Il va bien falloir proposer un service qui permet de tout synchroniser efficacement, non? La marmaillesans aucun doute. L’adoration des lardons et l’obstination à produire sans cesse de nouveau marmots domine le monde.

Au passage, j’ai découvert l’évolution du terme marmot qui m’a bien amusé. Je me pose la question d’Ubuntu car j’en ai marre de me traîner des distributions qui foirent à un moment ou un autre.

Debian stable est vraiment très bien pour les serveurs mais pas pour mon usage quotidien sur ma machine perso.

J’ai testé des bigs release mais franchement c’est pas ça. Il faut se tenir informé dans les forums pour savoir si une mise à jour va casser le système ou pas.

J’ai été obligé de réinstaller mon portable car un gros problème de mise à jour avait bien été signalé, mais ailleurs. Forcément c’est moins pratique. C’est gonflant d’y passer des heures et d’avoir quand même des emmerdes. Et puis il y a les distributions mains dans le camboui. J’ai passé l’âge également. C’est cool au début mais ensuite c’est bon, j’envisage d’utiliser mon ordinateur pour autre chose que d’apprendre à l’utiliser tout le temps.

ubuntu 14.04 64 bits français

J’ai déjà installé des Ubuntu ici et là pour divers usages mais je n’en ai jamais installé sur mon poste pour un usage quotidien sur plusieurs années. J’ai compris que les détracteurs d’Ubuntu reprochent que les mises à jour son foireuses.

Télécharger Ubuntu 16 LTS Desktop Server |

C’est également le sentiment des utilisateurs d’Ubuntu? C’est à dire mettre mon système à jour tous les 6 mois. Perso je suis sous Sid, suffit juste de surveiller si une mise à jour t’annonce qu’elle va supprimer le noyau framçais le serveur X avant de valider ça m’est arrivé une fois pour le serveur X…mais je l’avais repéré et c’est tout. Je l’ai installé une fois et j’en ai fini avec les grosses mises à jour ponctuelles vers les nouvelles versions, c’est appréciable. Personnellement niveau mise à jour de la distro, je n’ai jamais rencontré de problème depuis la version euh… 8 quelque chose.

Sinon tu peux aussi mettre bite jour une version LTS ubutnu une version plus récente non LTS, mais faut le préciser dans le gestionnaire de màj.

ubuntu 14.04 64 bits français

Mais sinon, attention, le passage qui suit reflète uniquement un avis personnel depuis le désastreux passage à unity, je n’utilse que des dérivées style Mint, Xubuntu ou Lubuntu… C’est tous les avantages d’Ubuntu: Le constat auquel je suis arrivé est que Debian c’est génial mais pas pour tout le monde, on ne le vois plus quand on y est depuis plusieurs années mais cette distrib reste orientée pour des utilisateurs avertis.

Mais pour palier à cela, pour le quidam il y a le très bon Linux Mint, j’ai fais un petit retour d’XP à ce sujet. Mise à part le fait que je n’ai plus de fond d’écran quand j’active les icônes de bureaux, je dirais que cela marche.

Perso je préfère suivre les LTS, c’est à priori plus stable que les autres releases. Le fait de sortir une mise à jour tous les six mois n’apporte clairement aucun intérêt en effet. A la limite, une unique mise à jour par an serait bien plus intéressant. Plusieurs fois Françaiss a réfléchit à mettre en place une version rolling release en plus de la LTS. Ce qui à mon avis aurait présenté beaucoup plus d’intérêt bkts ces versions tous les 6 mois à l’intérêt limité. Il y a aussi chromium et… je crois que c’est à peu près tout.

LibreOffice est toujours en 3.

Le noyau est lui par contre, mis à jour au moment d’une nouvelle release ce qui correspond au passage de X. Le problème d’une rolling release, c’est que le système peut péter à chaque mise à jour et 14.0 uniquement tous les six mois. Il faut donc que les utilisateurs consultent régulièrement les notes de mises à jour pour voir si certaines manipulations sont à appliquer.